Utilisation des textiles d’hygiène d’essuyage et de propreté dans le secteur de la restauration rapide

textiles d'hygiène restaurant

L’hygiène et la propreté sont essentielles pour une bonne santé. Partout où l’on est, que ce soit à la maison ou au travail, et surtout dans le domaine de l’hôtellerie, l’asepsie est indispensable. Le ménage doit être régulier pour prévenir l’arrivée d’une quelconque allergie ou d’une maladie. C’est toujours agréable de vivre ou de travailler dans des endroits propres. Le textile d’hygiène fait partie des éléments incontournables pour un nettoyage rapide. Voici quelques conseils pour l’utilisation de ces équipements.

Comment choisir le bon article ?

La restauration rapide est très utile de nos jours. Les gens ne prennent plus le temps de déguster leurs plats, faute de temps. Assurer la qualité et la propreté est primordial. La concurrence est difficile car à la moindre mauvaise publicité, les gens changent de restaurant. Il existe de nombreux matériaux efficaces, mais il faut les acheter selon la norme d’hygiène. L’essuie mains qui sert de papier sèche mains par exemple doit être bien hygiénique pour éviter une propagation de maladie. Certains commerçants recyclent les tissus récupérés en blanchisserie industrielle. Les tissus recyclés sont généralement constitué de coton, ils captent la poussière et l’humidité et leur entretien passe bien avec les machines à laver. Le lin est une seconde matière, car c’est un bon absorbant. En termes de tissus de nettoyage, le premier à être cité est le fameux chiffon pour dépoussiérer, essuyer, ou pour nettoyer les vitres. Le torchon occupe la seconde place, il est essentiel en cuisine car il est plus intéressant qu’une serviette pour sa douceur et sa praticité utile comme essuyer la main.

A quels moments nettoyer ?

L’entretien du matériel de cuisine dans une restauration rapide doit se faire de manière fréquente pour éviter l’installation des contaminants à l’origine des maladies. De même, la vérification de papier à l’intérieur du distributeur de papier et du sèche mains doit se faire de façon journalière. Un lavage des instruments de cuisines, du sol, du lavabo, de chaque surface horizontale s’effectue avant et après l’ouverture du snack,… L’entretien doit se faire régulièrement après chaque utilisation, assuré par des équipes spéciales portant de vêtement de protection dédiés uniquement pour ces tâches. Un coup de balai avec utilisation de sac poubelle est aussi nécessaire chaque semaine pour désinfecter jusqu’aux parties difficiles d’accès. On peut aussi procéder à un nettoyage mensuel, un nettoyage tant de l’intérieur que de l’extérieur du lieu. Pourquoi pas un nettoyage trimestriel surtout au moment des vacances, le passage des vacanciers peut augmenter le risque de contamination importante. Dans le domaine de la cuisine, le nettoyage est permanent, car le lieu peut être une grande source d’infection et de maladie. La vigilance doit être rigoureuse.

Quels sont les réglementations sur ces ustensiles?

Les textiles d’hygiène sont à usage unique comme les draps d’examen. La mauvaise utilisation de ces articles conduit à des contaminations croisées, si un torchon sert à tout essuyer : la main, les assiettes et la surface de table, il peut devenir un véritable nid pour les microbes surtout s’il est humide. Pour un plat au four, le meilleur est le torchon, de préférence avec une couleur pour bien différencier, ce qui est mieux pour la sécurité et l’hygiène. Pour la vaisselle qui sort de la machine à laver et qui ne sèche pas, les chiffons d’essuyage sont meilleures que le papier essuie-mains qui est inutile et à remplacer dès qu’il est humide. Pour les plans de travail, il est préférable d’utiliser des lavettes et non des torchons ni des éponges, spécialement conçues pour être lavées, désinfectées et séchées. L’humidité est source de développement de germes, expliquant la mauvaise odeur, donc à éviter.