Comment créer une franchise alimentaire ?

une franchise alimentaire

Il existe plusieurs manières de développer une société, une marque. L’une des plus simples à mettre en pratique, et surtout l’une des plus économiques, est la franchise. Très utilisée, notamment dans le secteur alimentaire ou la restauration, ce modèle commercial doit cependant être fait mis en place en respectant des règles précises pour être viable.

Une franchise qu’est-ce que c’est ?

Une franchise est un accord passé entre deux parties, le franchiseur et le franchisé. Le premier est le créateur de la franchise, celui qui est à l’origine d’une idée, d’un concept, d’une marque à exploiter. Quant au second, c’est un indépendant qui reprend le nom et le logo de l’enseigne pour son propre commerce. La contrepartie ? Il doit respecter certaines valeurs et un savoir-faire mis au point par le créateur de la marque.

Parmi les principales franchises en France, on trouve beaucoup la franchise alimentaire. Magasins bio, boulangeries, restauration rapide, gastronomie, ces types de commerces fleurissent dans toutes les villes de France et d’ailleurs. La raison ? C’est un système d’exploitation commerciale très avantageux pour les deux parties.

Les avantages de créer une franchise

Ouvrir une franchise est d’abord profitable au franchiseur. En effet, cela lui permet de faire connaître sa marque, de la développer sans avoir à investir des fonds dans une ou plusieurs succursales. De plus, la gestion globale de l’entreprise est beaucoup plus simple puisque chaque commerce appartenant à la franchise respecte le même cahier des charges. Un contrat avantageux puisqu’on laisse un autre exploiter sa marque, tout en tirant de lui des bénéfices réguliers (2 à 10 % du CA annuel).

Mais ce modèle possède également des avantages pour ceux qui souhaitent devenir franchisés. En effet, ces derniers bénéficient de la popularité de la franchise dès le début de leur activité. Certes, cela leur coûte un peu d’indépendance, mais, en contrepartie, ils n’ont pas à déployer d’énormes efforts pour se faire connaître. Un réel atout marketing qui s’ajoute à d’autres comme :

  • une assistance commerciale et technique en cas de besoin
  • une expérience du terrain et une entraide entre les membres d’une même franchise
  • un accès à des techniques de vente, de conception (recette, menus) et savoirs-faire uniques

En contrepartie, le franchisé doit seulement reverser une partie de son CA au franchiseur et respecter son cahier des charges.

Les étapes à respecter pour ouvrir une franchise

La première chose à faire, c’est de mesurer la viabilité du projet. Normalement, la volonté de créer une franchise naît d’un premier succès. La question à se poser en amont est donc : ce succès est-il reproductible ? Des études de marché et analyses diverses devraient vous apporter la réponse.

Ensuite, il faut produire un business plan pour convaincre les investisseurs et futurs franchisés d’intégrer le projet. Une fois ce premier document créé, il faut également rédiger un document d’information pré-contractuelle (DIP), ainsi qu’un contrat de franchise pour que tous les membres du réseau puissent connaître leurs droits et obligations. Après, il n’y a plus qu’à vous lancer !